Comment souscrire une SCPI en nue propriété ?

Catégories Actualités
souscrire-une-scpi

Dans l’investissement dans la pierre, la SCPI en nue-propriété gagne de plus en plus de terrain. Cela est dû à sa simplicité, et ses avantages considérables. En effet, ce type d’investissement, à long terme, est stable et rentable. Mais comment souscrire en ce système de placement ?

La nue-propriété

La nue-propriété est l’une des composantes de la pleine propriété. Elle se traduit par le fait de posséder, comme, entre autres, un bien immobilier, où le propriétaire ne dispose pas de la jouissance. En effet, un nu propriétaire ne peut pas recevoir les fruits de sa propriété. On peut la présenter sous la formule patrimoniale suivante :

Pleine propriété = Nue-propriété + Usufruit

 La nue-propriété SCPI

Tout d’abord, la SCPI, qui est l’acronyme de la Société civile de placement immobilier, agit selon le système en démembrement du bien immobilier, dont elle a la gestion. Cette opération consiste à céder à des investisseurs différents l’usufruit et la nue-propriété, d’un immeuble en location. En effet, l’usufruitier bénéficie de tous les revenus générés par la mise en valeur du bien. Par contre, selon ce principe, le nu propriétaire ne peut pas profiter de ses parts, qu’à la fin du démembrement.

La souscription en SCPI nue-propriété

La nue-propriété en SCPI s’adresse, avant tout, aux épargnants souhaitant obtenir des revenus à terme, c’est-à-dire de 5 ans à 20 ans, en échappant à la fiscalité pendant la période du démembrement temporaire. En effet, l’investissement en nue-propriété SCPI donne la possibilité, à l’investisseur, de se constituer un patrimoine immobilier, en bénéficiant d’une décote à la souscription d’achat. Une décote entre 20 et 40 %, en fonction de la durée. À la fin de la période de démembrement, le nu-propriétaire peut récupérer la pleine propriété des parts de SCPI, sans frais supplémentaires.

Généralement, les parts de SCPI s’achètent, soit par un emprunt, soit en cash. Le prix de l’acquisition est naturellement inférieur à celui de la pleine propriété. Il est calculé en fonction de la clé de répartition, des sociétés de gestion, qui prend en compte plusieurs critères, comme la durée de l’usufruit, qui est de 5 ou 10 ans, en principe, le rendement des parts. Concrètement, l’investisseur se souscrit en achetant ses parts de SCPI, avec une décote d’environ 20 % pour une période de cinq ans, et de 35 % pendant dix ans.

Objectif de la souscription

scpi-nue-proprieteLa suspension des revenus, générés par les parts, et l’exemption d’ISF, telles sont les deux caractéristiques essentielles d’une acquisition de parts, en nue-propriété. En effet, ce type d’investissement convient aux investisseurs :

  • souhaitant mettre une somme d’argent de côté, pour un complément de revenu pour sa retraite ;
  • ne souhaitant pas payer des impôts jusqu’au moment où ils cessent d’exercer.

 

Il faut noter que si le nu-propriétaire ne perçoit pas de dividendes pendant le démembrement, il récupère, au terme, la pleine propriété des parts de SCPI, et percevra les dividendes. Du coup, pour réussir, il est nécessaire de bien choisir un programme, dont la fin correspond avec le début de sa retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *