Comment rentabiliser son assurance-vie ?

Catégories Actualités
comment-rentabiliser-son-assurance-vie

L’assurance-vie est un outil d’épargne intéressant. Elle offre aux souscripteurs un rendement autour de 2,5 %. Cependant, cette rentabilité peut être améliorée. Comment faire alors. Cet article fait le point.

Diversifier ses placements

Le placement dans un contrat multisupport ou en unités de compte garantit un rendement plus élevé. Avec ce contrat, le souscripteur a la possibilité d’investir dans différents supports d’investissement tels que les obligations, les actions ou encore les parts de fonds en commun. Ce type d’investissement offre souvent un rendement élevé par rapport au contrat monosupport classique. Cependant, le risque de perdre le capital est grand, car l’investissement est plus dynamique et suit souvent les fluctuations boursières. Mais pour encore plus de rendement, il est conseillé de commencer l’investissement par un placement en fonds en euros et de changer ensuite le contrat en unités de compte ou multisupport lors de l’exécution du contrat.

Investir dans l’immobilier

L’investissement dans l’immobilier, via un contrat d’assurance-vie rapporte aussi beaucoup en terme de rentabilité. Avec une assurance-vie, il est possible d’investir dans des OPCI, SCPI ou une SCI. Le rendement dans l’immobilier se situe aux alentours de 4 %. Cependant, il est conseillé de ne pas placer la totalité du montant de l’assurance dans une même SCPI ou SCI. L’objectif est de diversifier le placement.

Faire un placement au-delà de 8 ans

Un placement dans une assurance-vie est intéressant fiscalement à partir de 8 ans d’ancienneté. En effet, la fiscalité d’un contrat d’assurance-vie est dégressive. Entre, 0 à 4 ans, le prélèvement forfaitaire est de 35 % à la condition qu’il n’y a pas de réintégration des gains imposables dans le revenu du souscripteur. Toujours, dans cette même condition, le prélèvement forfaitaire est de 15 % pour les contrats qui ont une durée entre 4 et 8 ans. À partir de 8 ans, le prélèvement libératoire est de 7,5 % après un abattement d’un montant de 4 600 € pour les personnes seules et de 9 200 € pour les mariées et les personnes pacsées.

Il est cependant à noter que les prélèvements sociaux sont à déduire obligatoirement chaque année.

Déléguer la gestion du contrat

Pour améliorer le rendement d’une assurance-vie, il est également conseillé d’investir dans une assurance-vie sous la direction d’un professionnel. En déléguant la gestion du pacte, le souscripteur ne gère plus son contrat. Cependant, il est essentiel de bien choisir son gestionnaire pour réussir le placement. Pour échapper aux frais, souvent élevés, de l’intervention d’un professionnel, il est recommandé de gérer soi-même le contrat d’assurance-vie, mais en demandant, le suivi des professionnels.

Choisir un contrat performant

Enfin, le rendement d’une assurance-vie, dépend essentiellement de la compagnie d’assurances et ses offres. Avant la souscription, il est ainsi recommandé de comparer les offres proposées sur le marché. Les meilleurs contrats sont ceux qui offrent des rendements nets de frais sur les années passées. En outre, les contrats qui ne comportent pas de frais d’entrée ou ayant un frais très bas, sont également à privilégier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *